mardi 22 mars 2016



Afficher l'image d'origine


Bruxelles !

Explosions, morts, blessures, effroi ...

Et un sentiment général,
toujours plus exacerbé, 
de rejet de certains humains 
à la culture différente,
ou faisant référence à une religion dévoyée,
ou  encore les deux ensemble...
mais le mal est là !

le rejet s'est installé ... durablement.

Le dessin de Plantu, qui sera en Une du Monde ce 22 mars

dessin de Plantu ce 22/3 dans le Monde


Pourtant, ne faut-il pas voir surtout 
à l'origine de tout ce magma de violences successives
une forme d'incompétence (ou plutôt une incapacité ?) humaine 
à diriger nos sociétés devenus si complexes 
avec leurs évolutions sociales, économiques et technologiques fulgurantes
(comme jamais dans l'histoire de l'humanité)
à tel point qu'elles ont bouleversé 
les relations entre les individus et les cultures
et semé le désordre mental dans les esprits
des moins adaptables aux changements
déclenchant chez beaucoup peurs et frustrations
qu'ils expurgent par une violence mortifère incontrôlable.

Nous vivons aujourd'hui dans un océan

de "frustration" intellectuelle 
au milieu d'un monde devenu incompréhensible, insupportable
pour la plupart des humains,
et cette frustration est la source 
de toutes ces dérives comportementales.

En quelque sorte, l'humain ne sait plus à quel saint se vouer,
il a donc choisi le "diable" 
en se parant de religion pour dépasser sa culpabilité !



Afficher l'image d'origine


Cette phrase des Minions, 
ce pourrait être le leitmotiv 
de tous les "frustrés" de la terre !

Le prix pour dépasser la frustration ressentie 

devant une vie pas assumée et insatisfaisante,
c'est pourtant la mort 
mais elle est sublimée
donc acceptée comme telle...
avec celles des Autres
que l'on emmène avec soi.





"Le terrorisme est une attitude intellectuelle, 
celle de l’homme qui se croit le seul possesseur de la vérité absolue.
 Cette vérité peut relever du domaine religieux, politique, social ou moral.
 Elle concerne Dieu, la nation, le socialisme, la liberté ou l’humanisme.... 

Le terroriste se croit l’unique possesseur de la vérité
et se comporte avec l’autre, le différent ou l’opposant,
en ayant recours à une logique de l’exclusion symbolique ou physique.
La devise du terroriste c'est
"pense comme moi sinon je t’accuse et te condamne".

C’est en ce sens que le terrorisme est perpétré 
par le prédicateur détenteur d’un projet "religieux", 
le tyran porteur d’un projet "politique" 
ou l’intellectuel avançant un projet révolutionnaire 
pour transformer la réalité."

d'après une interview d'Ali Harb - philosophe libanais francophile.








dimanche 20 mars 2016


Afficher l'image d'origine

Le faux ! le vrai !
où est le vaux ? où se cache le frai ?

Entre eux deux, 
n'y a t il pas un espace de "création" 
qui prend l'apparence du vrai tout en étant faux !

D'ailleurs, le faux n'est il pas vrai pour quelques uns ?
Notre regard et notre appréhension des choses (comme des mots !)
n'est pas la même, et vrai et faux ne sont après tout que ... deux mots.

Espace de l'imposture ? 
de la séduction ? 
de l'opinion toute faite ? 
du mensonge ?

Aujourd'hui, ce créneau intermédiaire
du vrai-faux
prend toute la place dans les relations entre humains.

La parole est déconsidérée
bien qu'elle soit de plus en plus utilisée 
pour asseoir sa puissance ou son pouvoir, 
curieux paradoxe, d'ailleurs, non ?

La falsification est devenue 
un commerce comme un autre :
de la nourriture aux diamants
en passant par notre propre corps
qui devient un patchwork technologique,
de préférence au rabais !
suivez mon regard sur les poitrines ... PIP !

Afficher l'image d'origine


On veut être beau ...
on veut consommer  ...
on veut être heureux ...
Pour tout ça, on est prêt à payer 
oui, mais le ... moins cher possible.

Le résultat est là !
on ne croit plus en rien, ni en personne
et l'on s'égare dans une forme de naïveté intellectuelle.

Les esprits les plus fragiles se réfugient 
dans l'extrémisme de la pensée et du j'm'en foutisme :
asociabilité sous toutes les formes 
qu'elle peut prendre au quotidien, 
complotisme ...
et autres dérives.

Afficher l'image d'origine


L'apparence du vrai, 
c'est le cauchemar ... de la vérité !
mais si le vrai et le faux ne sont pas crédibles (croyables !)
pour tous les êtres humains,
cet espace intermédiaire où
chacun donne sa vérité plus ou moins fausse (ou juste) !
est ce la solution pour que l'on retrouve un peu de sérénité.

 Alexandre Vinet 
Nous avons un goût naturel pour le faux 
mais nous avons naturellement besoin de croire 
que le faux est vrai.

Afficher l'image d'origine








mercredi 16 mars 2016





  Pour parodier Arthur Schopenhauer :

"On te dit que tu n'as aucune chance de réussir ? 
Alors, saisis là !!"  

 :)

Distiller un p'tit aphorisme comme celui là,
rien de tel pour faire décoller la journée !
ça permet de prendre le contre-pied sur les futures mauvaises nouvelles
qui émailleront peut être les heures suivantes
et surtout de tenter d'en faire une opportunité ... de changement 
en se secouant devant l'inexorable.

Rien de tel que les c... de pieds au c... (cerveau) pour avancer !

Rien ne me met davantage le bourdon matinal
que les pensées de bisounours.

Mais non, je déc....,
c'est bon pour le moral de démarrer comme ça.
L'essentiel est de se rendre compte 
que ça ne suffira pas pour changer le cours de la journée ...



philospopher_ou_faire_lamour_ruelle4

J'ai choisi : je fais les deux !
Ce qui en soit n'est pas si simple, je vous l'assure ...
surtout en même temps !!



mardi 15 mars 2016


Les hommes politiques, 
c'est comme les couches 
pour bébés,
il faut les changer souvent 
car ils sont vite souillés
par de vilaines petites affaires ... puantes !



et les 36 % qui restent,
c'est leurs "clients"  ??  :)

"J’suis l’homme moderne, j’voudrais dire « je t’aime« , c’est tout.
J’voudrais t’serrer dans mes bras mais tu m’prendrais pour un fou.
J’voudrais parler à cette petite fille qui joue dans le square 
mais j’veux pas passer pour un pervers alors j’ me barre.
J’peux pas sourire aux femmes, y a trop d’histoires de viols, 
porter le sac des vieilles dames, bien trop d’histoires de vols.
J’ai peur de passer pour ce que je ne suis pas 
et puis, j’ai aussi un peu peur d’être ce que je suis. 
Rester soi-même, c’est important, il paraît.
 Mais comment rester soi-même 
quand on n’sait pas qui on est? 
J’ai fui l’amour, j’ai fui la haine, 
je fuis les conflits, j’ai si peur de frôler la mort 
que je ne fais que frôler la vie."

Le Puzzle - L'Homme Moderne 2006



mardi 8 mars 2016


Afficher l'image d'origine


"Un(e) de perdu(e), 10 de retrouvé(e)s !"

vous connaissez cette sorte de ... litote pseudo-fémino-machiste
pour déclasser l'homme ou la femme !

Le genre de sentence (dite joyeusement en général !)
qui m'oblige à classer l'heureu(x)se récitant(e) 
dans une catégorie ... sensible !!

Généralement, je réponds :
"oui, c'est vrai, y aura toujours des candidat(e)s
mais où y a un problème sérieux 
c'est que tu vas très certainement en choisir un(e) ... 
identique au précédent(e) !"

Il en va des gens comme des kilos,
après en avoir perdu un presque joyeusement,
on en récupère d'autres ensuite et, là ...
on perd pied et ... courage !!

Quelle misère, la nature humaine !

C'est ma participation suggestive
à la journée des droits des femmes :
le droit (et l'envie !) de changer ... vraiment !
le droit (et le désir !) de se rhabiller pour séduire ... autrement.

La féminité, ce n'est (surtout) pas que de la "plastique",
d'ailleurs, ... ça s’abîme vite la "plastique",
faut rafistoler et mettre au goût du jour
pour séduire l’esthète  !!!


:)

Afficher l'image d'origine
Résultat de recherche d'images pour "dessin humour kilos perdus"


jeudi 3 mars 2016


Schiller écrivit que 


«contre la stupidité, les Dieux même luttent en vain».
Afficher l'image d'origine
Face à ce mystère de la condition humaine, on s'interroge. 
Mais quelle est cette stupidité si prégnante 
qu'elle nous ... imprègne ? 
La "loi de Cipolli", historien italien, 
(auteur de "les lois fondamentales de la stupidité 
humaine" chez PUF) 
affirme que «l'humanité peut se diviser en 4 catégories :
les crétins, les gens intelligents, les bandits et les êtres stupides»

Je laisse au lecteur le soin de découvrir les multiples figures possibles

 que peuvent recouvrir ces quatre catégories à leur marge,

le bandit pouvant être parfois intelligent, souvent crétin, 

éventuellement stupide ...

(mais dans ce dernier cas, il n'a pas l'occasion d'être bandit 2 fois !)


Le crétin  "celui qui agit de façon à ce que son action 

entraîne une perte pour lui-même et un gain pour nous", 

 le bandit  "celui qui obtient un gain en nous causant une perte "

 tandis que le stupide «celui qui entraîne une perte pour un autre 

tout en n'en tirant lui-même aucun bénéfice 

et en s'infligeant même des pertes personnelles"

(la totale, en somme !!!...)

L'intelligent, lui, me parait indéfinissable ...

(justement parce qu'il est intelligent !)
mais, malheureusement, il peut à tout moment se comporter 
en crétin, bandit ou individu stupide !

Et m...., on ne peut donc s'appuyer 
sur rien de fiable en ce bas monde si inégalitaire !!

Afficher l'image d'origine


"Le monde n'est que l'ensemble des interprétations subjectives 
que chacun d'entre nous donne d'un fait, d'une chose, 
d'une situation, d'un personnage". 
Eugenio Scalfari - 1923



mercredi 2 mars 2016

Afficher l'image d'origine

Un allemand de 46 ans risque de passer qq temps 
derrière les barreaux pour un mauvais usage de cucurbitacée...

L'individu utilisait régulièrement des sex-toys 
avec sa maîtresse pour pimenter leurs ébats érotiques.
Faute de godemiché, ils avaient parfois pour habitude 
de se rabattre sur des légumes...
Le jour du drame, les deux amants ont opté pour un demi-concombre.
Alors que les préliminaires buccaux étaient engagés,
sentant une odeur de brûlé
le jardinier a subitement délaissé sa partenaire 
la bouche pleine d'un concombre gênant.
Mais non, ce n'était pas le concombre qui brûlait 
mais un morceau de viande, 
mis à cuire pour son chien, 
qui était à l'origine de l'odeur...

Laissant le légume dans la ... gorge de sa partenaire, 
il a nourri son animal domestique
puis fumé une cigarette à son balcon !!

De retour dans le garde-manger (heu pardon, dans la chambre), 
il a  découvert la "cuisinière" inconsciente sur le sol
Malgré ses efforts pour retirer le cucurbitacée coincé 
dans la trachée de sa partenaire
les secours n'ont pas réussi à réanimer la victime. 
Accusé d'homicide "involontaire et de négligence" !!
(c'est peu de le dire !!), 
le quadragénaire tête de linotte est dans l'attente de son jugement.

Moralité de cette vraiment pauvre histoire de légume et de sottises 
(mâtiné de mensonges éhontés 
auquel un individu "normal" ne croirait pas),
habituez vous à un usage raisonnable des concombres,
ne faites pas plusieurs choses à la fois et
n'acceptez jamais qu'on vous fourre tout légume
dans la bouche.
On ne sait jamais quelles sont les motivations
du "jardinier" !!

Afficher l'image d'origine

mardi 1 mars 2016




Super tuesday ...


Ah la belle affiche promise
dans quelques mois :

Hillary Clinton face à Donald Trump et

le résultat de ce pugilat d'ambitieux m'enchante encore plus :

Donald schTRUMPfé par Betty Boop  !

Une belle histoire d'amour s'annonce ...

Ce Trump, c'est une bénédiction pour les jeux de mots 

Trumpette de la renommée
Vous êtes bien mal embouchée !







Résultat de recherche d'images pour "donald duck dessin humour"