vendredi 18 septembre 2015


Je pense ...
et je dis ... 

 Je crois ainsi traduire ma pensée
mais le choix de mes mots, je le fais 
avec mon système de pensée (du moment !)
et avec mon vocabulaire très personnel 
(chacun de nous a une définition -une utilisation- différente de chaque mot !)
Je crois que vous voyez où je veux en venir !
Ai-je utilisé les bons mots pour que vous me compreniez ?
:)

Donc, vous entendez, oui,
et vous comprenez, oui,
mais avec votre système de pensée et votre vocabulaire !
et c'est presque obligatoirement quelque chose de différent
de ce que j'ai dans la tête et que je voulais transmettre.

Alors, soyons indulgents et modestes,

n'accordons pas trop d'importance 
au langage verbal.
Il est toujours insuffisant.
Ne sur-réagissons pas aux mots des autres.
Gardons de la distance ...

Si l'on est attentif à tous les échanges quotidiens 
que nous nous infligeons mutuellement,
pas de doutes, nous sommes clairement
dans l'incompréhension mutuelle presque permanente.

Et si nous disons parfois (et souvent à certains moments !)

"j'ai compris !"
C'est simplement que nous sommes ... dans l'empathie,
pas dans la compréhension véritable !

La relation de couple est un vrai laboratoire de démonstration pour ça.
Au début, on est dans la fusion, on se comprend à demi-mots ..
Plus tard, un peu plus tard, on se comprend plus du tout !
Aurions nous changé de vocabulaire ?
Que nenni 
mais on n'est plus dans ... l'empathie
alors le réalisme prend le dessus !

Mais alors, me direz vous,  à quoi ça sert que 

l'on se "parle" si on se comprend pas vraiment ?
Et ben ...

A communiquer, malgré les imperfections !


A solliciter votre assentiment, si vous êtes dans l'empathie !

ou vous faire réagir, si vous ne pouvez pas être d'accord !!
(comme les politiques de partis ...
si vous êtes dans l'opposition, vous n'êtes jamais d'accord !!)

La fonction des politiques en démocratie est en crise.

On ne les croit plus, entend-on dire.
Mais c'est surtout parce que
la parole est le seul vrai vecteur qui nous les fait élire.
Nous écoutons leurs discours et nous ... apprécions
comme nous le pouvons
avec nos filtres personnels.
Déception garantie !
sauf si vous êtes dans l'empathie
mais la véracité du discours ne joue aucun rôle véritable.




mardi 15 septembre 2015


une p'tite info audio-conférencière ... 
sur un sujet vieux comme l'apparition de l'homme sur la terre !!

mais des p'tites choses intéressantes à noter 




vendredi 11 septembre 2015


Le retour des Daeschiens !!! 

Avec Morel sur le dos, ils sont dans la dèche ...




mercredi 9 septembre 2015


Résultat de recherche d'images pour "chercheur d'or humour dessin"


Aujourd'hui pour s'enrichir, 
il faut avoir des idées
et ... les vendre 
sans obligation de résultat ...
pour l'acheteur.

C'est un peu un remake
de la ruée vers l'or 
au 19ème,
où les seuls qui ont fait fortune
sont les vendeurs de .... 
pioche et de tamis !!! ...

Le rêve n'a pas de prix
mais il se paie cash ...
A défaut de faire fortune, 
on meurt souvent
en rêvant ...





jeudi 3 septembre 2015


Résultat de recherche d'images pour "suffisance et betise"

  La bêtise ?

Est-ce un signe d’ignorance, 

un manque de culture ?
qui nous fait qualifier certains comportements humains
de "bêtes" !

Dans le langage courant est appelé facilement “bête”,

celui qui - comme les animaux ? - manque d’intelligence,
se signale par des réflexions ou attitudes "simplistes".
Oh, je sens les amoureux des "bêtes" s'agiter !!

Derrière son apparente simplicité, 

la définition courante de la bêtise,
comme manque d’intelligence, est lourde de présupposés.

Elle amène à penser que la bêtise -comme l’intelligence-

serait innée,
et, plus grave, indépassable, sans évolution possible.

Indépassable parce que, si l’instruction doit développer l’intelligence,

il n’en reste pas moins qu’elle la suppose en tant que capacité
(on ne peut espérer instruire des pierres)
et si on peut le faire des petits d’hommes,
c’est parce qu’ils en ont la capacité intrinsèque.

Mais l'appréciation est fluctuante.

On sera toujours bête 
(ou intelligent) pour quelqu'un...
Généralement, quelqu'un 
qui ne nous ressemble pas ... :)


Et si au lieu d’être un déficit potentiel d’intelligence,
la bêtise était l’ignorance de la différence ?
Ah, je crois qu'on se rapproche ...

N’y a-t-il pas une bêtise bien plus redoutable

que le simple manque d’instruction,
une bêtise qui, justement, consiste 
à croire soi-même ne manquer de rien,
une assurance (suffisance) ,
une certitude 
qui croit pouvoir d’autant plus qualifier l'autre 
qu’elle n'a pas de contenu précis pour le justifier vraiment.

Heu, un peu obscur, mon laïus là !


La bêtise, n'est-ce pas aussi toute forme de suffisance intellectuelle

(peut être bien ce que je suis en train de faire ! pauvre de moi ...) 

Cette suffisance peut se complaire de peu !!

il n’y a pas qu’une bêtise passive qui écoute
et répète sans comprendre,
il peut y avoir une bêtise active, une bêtise savante
qui “interprète sans entendre” la différence de l'autre.

Cet état de jugement de bêtise est marqué 

par une absence chronique d’étonnement :
le "détecteur de bête" se fait fort de savoir interpréter tout événement
et toute parole en les ramenant à ce qu’il estime déjà connu
grâce à l’infaillible système clos de ses préjugés...

Le “bête” ramène toujours tout aux mêmes valeurs (les siennes !)

en les figeant dans le système de ses préjugés
voire de son savoir,
pour lui “le bête, c’est l’autre et p'is c'est tout !!”.

Ainsi, affirmer et croire qu’il y a des gens bêtes 

est peut-être le propre de la vraie bêtise...
Le "bête" et le "détecteur de bête" seraient-ils
une seule et même personne !!

Et si on admet que l’on est trop souvent 

"bêtement méchant",
avec ces deux caractéristiques
on peut se demander si l'on ne trouve pas là
la nature même de l’homme.
Bête et méchant !

Heu, j'en reste ... hébété !

Alea jacta est ...



On raconte qu’en Mai 68 le général de Gaulle a interpellé 
un jeune manifestant pour connaître le but de sa révolte. 
En guise de réponse, le jeune aurait pointé un slogan griffonné sur un mur : « Mort aux cons! » 
De Gaulle, impassible, aurait eu cette répartie : 
« Vaste programme. » 

mardi 1 septembre 2015






Un sens à sa vie ?
mais quel sens, 
il n'en existe que deux :
la vie ou ... la non-existence,
le reste n'est qu'un détail de notre histoire 
contre lequel on ne peut (presque) rien !

Sigmund Freud

> " Quand on commence à se poser des questions 
sur le sens de la vie et de la mort, 
on est "malade"<

Oui, mais mon p'tit Sigmund, 

si on se pose pas ces questions,
on est malade aussi ...

Depuis l'apparition d'une conscience, 
l’homme s'est engagé dans une quête éperdue 
pour chercher, donner un sens à sa courte vie terrestre
mais chacun à sa manière.
Sacrée aventure ... 
qui va bien l'occuper  !!

Bien souvent, nous nous contentons de ce qui nous baigne
et nous ne cherchons pas plus loin que les petits bonheurs quotidiens 
qui sont d'ailleurs presque toujours le fruit du hasard.

Depuis l’enfance, chacun de nous évolue selon l’éducation
et les valeurs sociales de son milieu d'origine 
pour que l’individu tienne sagement la place allouée 
par sa famille, son entourage, la société dont il est issu.

Pourquoi l'homme se pose t-il la question d'être soi-même ? 
et d'ailleurs, qu'est ce qu'être soi-même ?
Faut-il toujours se construire un idéal (fluctuant d'ailleurs) 
de personnalité idéalisée, inaccessible ?

Nous passons beaucoup de temps à envisager des scénarios
sur ce que nous pourrions être,
pourrions avoir été ...

Notre psychisme s’enlise dans les idées toutes faites, 
les généralisations simplistes,
les préjugés et les jugements de valeur à l'emporte-pièces.

Nous ignorons nos conflits intérieurs 
en ne cherchant nullement 
à comprendre nos malaises car
le changement nous attire, 
oui, mais nous fait aussi peur.

 Arthur Schopenhauer 

 « Qui ne s’interroge pas est une bête
car le souci constitutif de toute vie humaine 
est celui de son sens »

Sacré Arthur, alors, lui, il était vraiment pas 

dans le consensus mou !

Il a dressé un tableau de l’être humain

à vous donner envie
de ne pas ... naître !!

Et s'il avait raison ?