samedi 26 décembre 2015



Afficher l'image d'origine


Le revenu universel de base ...
Voilà une idée qui déplaît à tous les conservateurs 
mais qui mérite un examen bienveillant. 
Il s’agit d'attribuer, sans condition, un «revenu de base» 
à tous les résidents d’un pays, quels que soient leur niveau 
de rémunération pour leur travail et leur place dans la société.  
L’idée, qui paraîtra loufoque aux non-initiés, 
est l’aboutissement d’une longue histoire.
Rousseau, Cabet, Marx et quelques autres 
avaient déjà imaginé un tel scénari.
C’est le système de la propriété privée qui a nanti les uns et 
exclu les autres. Pour corriger ces inégalités qui font voisiner 
extrême richesse et dénuement total, on proclame que chacun, 
par sa simple qualité d’être humain, 
a droit à une vie décente, serait-elle frugale.
Fixé à un niveau raisonnable (à environ 800 euros par mois 
dans beaucoup de projets actuels en 2015),
ce revenu de base éliminerait la grande pauvreté.
Il donnerait à chacun les moyens matériels, modestes mais suffisants, 
de choisir avec plus de liberté son travail (dont la rémunération viendrait en sus) ou bien son activité non rémunérée, dans des associations, 
des ONG ou encore comme artiste ou créateur. 
Distribué sans conditions, le revenu de base délivrerait les bénéficiaires 
de toute démarche humiliante ou ardue, ainsi que de tout sentiment 
de culpabilité, puisque ce droit serait ouvert sans restriction à chacun, comme l’attribut naturel de tout membre de la société humaine.
On entend d’ici les objections des réactionnaires de tous poils 
effarouchés dès qu'un projet apparaît à l'horizon.
"C’est bien joli, 
mais comment pouvez-vous financer une telle dépense ? "
En grande partie par les subsides actuellement distribuées 
sous diverses conditions aux chômeurs, aux locataires, aux familles, 
et autres intermittents du spectacle...
Et pour rassurer les plus réactionnaires, 
affirmer qu'avec ce système
un petit nombre toucherait 
moins d'allocations cumulées qu'actuellement 
et surtout moins de possibilités de tricher  !!!
"Mais vous allez inciter des millions de gens à l’oisiveté ! "
Rien n’est moins sûr. 
Le niveau du revenu de base restant modéré, l’incitation au travail demeurera sans la culpabilité d'être un "chômeur incapable". 


Quant à ceux qui choisiront de sortir du marché de l’emploi 
- où les postes se font et se feront quoi qu'il en soit 
de plus en plus rares, technologie oblige -, 
ils resteront utiles, 
s'ils le souhaitent, à la société 
en exerçant des activités bénévoles.

La nature précaire des emplois (qui est déjà actée !) serait mieux supportée si les employés disposaient par ailleurs d’une ressource stable. Conduire une voiture pour Uber serait alors vécu comme un complément, agrémenté d’un petit bénéfice matériel. 
Un peu comme la pêche, mais en plus social !!
Le système du revenu de base a déjà été expérimenté, en Alaska,
où l'on a affecté à son financement une partie de la rente pétrolière.
L’expérience a montré que les bénéficiaires, pour la plupart, gardait
ou cherchait un travail rémunéré, ou bien consacrait leur temps
à des activités utiles à la société canadienne.
Dans cette expérience, 
moins de 5 % d’entre eux ont choisit l’oisiveté totale ...   
soit bien moins qu'aujourd'hui dans une société comme la France  !!    
 :)
Il en résultait aussi une meilleure satisfaction collective, 
une baisse du taux de suicide, une diminution du stress des travailleurs (bien moins inquiets de perdre leur emploi) 
et un accroissement très positif 
de la vie associative ou de l’action caritative. 

Le gouvernement finlandais toujours novateur a annoncé 
un projet de loi en ce sens en 2015/16 et 
une commission d'étude parlementaire 
doit voir le jour prochainement en France.


plus d'infos
https://renemages.wordpress.com/2015/09/01/revenu-de-base/
http://revenudebase.info/comprendre-le-revenu-de-base/
http://www.revenudexistence.org/pg/home.php
Afficher l'image d'origine

mercredi 23 décembre 2015





Les spécialistes du cerveau n’ont pas peur...
d'être taxé de sexisme !
en cette période du "tous pareil",
de l'égalitarisme ...

Selon eux, notre cerveau possède 
un hémisphère masculin (à gauche) 
et un féminin (à droite)

Ils affirment que l’hémisphère droit est « émotionnel » 
et l’hémisphère gauche « rationnel ». 

Mais attention ! Avec prudence, ils précisent 
que cela ne signifie pas que les femmes 
ont des problèmes avec la rationalité 
alors que nous en aurions avec l’émotionnel.

« Par défaut », chaque sexe 
a son hémisphère favori, en quelque sorte.
Oui, mais favorisé par qui ou par quoi ?

En fait, un homme est plus volontiers rationnel 
mais peut passer en mode émotionnel (quand même !)
Une femme est plus volontiers émotionnelle 
mais peut passer en mode rationnel
 (c'est rare mais ça arrive semble t il !! ...)

Avec tout ça, on est bien avancé  ...
Suivant notre orientation sexuelle, aurions nous donc aussi
des hémisphères plus ou moins ratio-émotionnels ?
Faudrait affiner l'étude ...

Après cette entrée en matière cérébro-sexué, 
on est obligé d'admettre que 
quand une femme dit « il faut me comprendre », 
elle se place sur un terrain émotionnel. 
Elle veut dire : « il faut comprendre mon ressenti ».

Quand elle dit cela, 
elle se place donc bien sur le terrain émotionnel, 
celui des sensations.
La première chose à saisir pour nous, les hommes
c’est ce sens « émotionnel » 
qu’elles donnent au verbe « comprendre ».

Car n’oublions pas que pour nous « comprendre » 
pourrait bien signifier plutôt quelque-chose 
comme « saisir la signification de », 
ce qui est plus rationnel.
Alors « me comprendre » au sens féminin
cela signifie : m’accueillir.
« Je te comprends » quand une femme parle 
signifie :  j’accueille ce que tu dis.

Un homme est considéré comme comprenant une femme 
lorsqu’il accueille ce que la femme exprime, 
c’est-à-dire qu’il s’ouvre aux sentiments tels qu’elle les exprime. 

Paradoxalement, il n’y a pas besoin de comprendre 
au sens cartésien du terme. 
Il s’agit d’être sentimentalement en phase avec la femme.

Mais,en réalité, ce n’est pas si simple (ah je me disais bien aussi !!)
car la compréhension comporte, en quelque sorte, deux aspects.

1 – Un homme qui comprend une femme
c’est celui qui l’accueille avec bienveillance. 

2 – La notion féminine de compréhension est large, 
et dépasse la notion d’échange verbal. 
C’est normal ! La femme prend en considération 
le comportement de l’homme en général 
( mais non, pas un militaire !)

Signalons ici une zone savonneuse : 
rationnels comme nous tendons à l’être,
nous pouvons croire que comprendre une femme 
c’est au niveau de la conversation que ça va se passer … 
Et non, pour elles, « comprendre » va bien au-delà.

Une femme attend, "adore" qu’un homme devine tout le temps 
où elle en est et ce qu’elle ressent, 
et agisse en conséquence, avec tact (de préférence !!)

Elle se sentira vraiment comprise.
Le problème est qu’ainsi les femmes mettent la barre très haute 
sans s’en rendre compte.


Comprendre, ça veut donc dire surtout « être observateur » 
et tirer les conséquences de ce qu’on a observé
avant toute entreprise diverse ...

P...., c'est compliqué la vie 
quand on peut pas s'empêcher 
de se poser des questions !!


Afficher l'image d'origine



Et alors ?
cerveau d'homme ou de femme ?
:)


mardi 22 décembre 2015


Afficher l'image d'origine


Madame Claude est auprès de st Pierre !!
Était-ce un de ses clients ?

Fernande Grudet était d'origine modeste. 
Dans un livre autobiographique intitulé Madam (1994), 
elle s'inventait un père ingénieur et trois frères 
alors qu'enfant unique (à priori !), elle est née à Angers le 6 juillet 1923 
et a été élevée dans un monastère de visitandines
où elle a entamé un long chemin de croix 
passant par les slips et les soutiens-gorges 
les mieux garnis (socialement parlant) de la décennie 1960/70
et s'est terminée sur la Promenade des Anglais 
dans un grand silence et une forme de dénuement total !!

Fille-mère dans les années 50, 
elle "monte" à Paris où elle prend le nom de "Claude"
pour créer son entreprise de prostitution de luxe, rue Boulainvillers. 

La "mère maquerelle" qui voulait "rendre le vice joli" 
suivant sa "mignonne" formule,
est décédée à Nice lundi 21 décembre 2015 à 92 ans. 

Sa maison de prostitution du XVIe arrondissement 
recevait les grands de ce monde
(non, non, pas de noms. D'ailleurs, y en a pas beaucoup 
qui n'y sont pas allés !
C'était très branché ! d'aller chez Claude ...),
des hommes politiques aux diplomates 
en passant par les hommes d'affaires et le People.

Les confidences recueillies sur l'oreiller par ses "filles" 
ont fait trembler la République en son temps,
cela a même provoqué la "chûte" de Claude
dans une cellule pour qq temps.

Adieu, Fernande,
tu vas retrouver là-haut 
georges Brassens
qui te poussera la chansonnette
qu'il te devait peut-être.
"quand je pense à fernande,  ..."

Afficher l'image d'origine

samedi 19 décembre 2015


Joyeux Noël



des agapes, oui

mais avec une nourriture saine
qui s'est amusé dans un pré de son vivant
et n'a pas émergé d'une éprouvette dans un ... labo !!

Aux Pays-Bas, la viande du futur s'élaborera
en 2016 dans un bioréacteur de 5 000 litres 
qui produira de la viande artificielle.

C’est la société Mosa Meat, créée par le chercheur Mark Post 
dont le premier steak haché "cultivé" en laboratoire 
a été cuisiné et dégusté en 2013 à Londres 
lors d’une conférence de presse.

Produire de la viande dans une cuve 
plutôt que d’élever et de tuer des animaux,
c'est parait-il l'avenir.

:)


jeudi 17 décembre 2015


Afficher l'image d'origine

Acquérir une oeuvre d'art pour chaque nouvelle construction ou rénovation importante d'immeuble et l'installer dans le bâtiment. 

Cet engagement original et étonnant a été pris ce mercredi 16/12/2015 par 13 stés de l'immobilier (que du beau monde : Accor, Eiffage, Vinci, Bouygues, etc...) tous signataires avec le ministère de la Culture d'une charte baptisée "1 immeuble, 1 oeuvre".
Selon la charte, ces entreprises s'engagent à faire appel 
à un(e) artiste par commande ou à acheter une oeuvre existante 
"pour les immeubles ou les programmes d'immeubles 
qu'ils mettent en oeuvre" et ce quelle que soit la taille du programme. 
Les entreprises prendront "en charge les coûts de production 
et d'installation de l'oeuvre commandée" 


Les futurs occupants vont ils choisir leur appartement neuf
en fonction de l'oeuvre exposée dans le hall ?

Et en cas de rénovation, les copropriétaires 

auront ils leur mot à dire sur le choix de l'oeuvre ?

Je sens comme des problèmes (visuels ou pas) 
de coexistence artistique
poindre à l'horizon !


Afficher l'image d'origine






lundi 14 décembre 2015



Enfin !
 la C.O.P. 21 tire une conclusion ... verte
qui ne va pas faire que des heureux
après 12 jours de rudes débats     !







Oui, je sais, je m'adresse souvent aux c...
comme si je connaissais la définition exacte 
de cet état humain latent si mystérieux
et pourtant si souvent utilisé et maltraité
mais c'est ... par dépit !
et aussi parce que je participe ... à cette c....... qu'est la vie en société
et sur laquelle on a si peu de prise ... individuellement.

Une du Hors Série Siné Mensuel n°2 (14 janvier 2015) - Crédits Rémi Malingrey

samedi 12 décembre 2015



Dessins de presse



Selon le journal L'Equipe, le coût du séjour à Paris 
des dirigeants de l'UEFA et des différents représentants 
des pays qualifiés en vue du tirage au sort de l'Euro 2016
ce samedi 12 décembre 2015
va avoisiner les 20 millions d'euros !!! 

Oui, vous avez bien lu.
 20 M. euros pour
une villégiature de qq jours dans notre capitale
simplement pour assister à un tirage au sort.

Et encore, Platoche, l'ex spécialiste du coup franc brossé,
n'est pas là (il est resté sur la touche avec un carton ... rouge)
car on sait maintenant que ses "conseils" coûtent cher.


piscinestockoption.jpg



Entrent dans cette enveloppe 
les frais de logistique (transports),
les dîners officiels 
(le cocktail est confié au chef 3 étoiles Joël Robuchon),
les hébergements dans des palaces et les divers cadeaux....

Supporteurs et footballeux de tous pays, unissez vous !
préparez vous à sortir vos indemnités de chômage 
et autres aides sociales,
le monde du fouteballe a besoin de vous 
pour financer ses week-ends !!!

Elle est pas belle la vie !
Afficher l'image d'origine

jeudi 10 décembre 2015



Réflexion politico-scientifique ?

La lumière va plus vite 
que le son, 
c'est un fait avéré !

Serait-ce  pourquoi 
certain(e)s semblent intelligent(e)s 
jusqu'à ce qu'ils ouvrent la bouche  !!




:)


Que les hommes me pardonnent ,

car en ce moment Dieu 
reste (religieusement ?) aux abonnés absents !!

Oh ! autre chose qui me semble ... troublant.

Les coïncidences le sont toujours
et c'est ainsi qu'elles amènent à des croyances ...

Connaissez vous l'expression

"envoyer à dache".

C'est envoyer "promener" quelqu'un, c'est aussi l'envoyer au diable !

(pour qu'il aille s'y faire rôtir, bien sûr).
Et ça tombe bien, puisque 'dache' est en général considéré 

comme une altération de 'diache', lui-même variante de 'diable' 
dans les régions du nord de la France.


Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclamé de Daesch
serait-il un ch'ti ?

Allez, la rumeur est lancée !

Étonnant, non !


mercredi 9 décembre 2015


Afficher l'image d'origine

Il existe un voyage 
dont on ne revient jamais indemne
contrairement aux séjours "supermarchérisés"
que le consommateur s'oblige à faire
pour être dans l'air du temps, 
ces voyaaaages !
que le marketing a su imposer dans notre caddy...
comme les fruits du bout du monde
et qui, comme eux, ont le goût insipide de la petite monnaie !!
Beurkkk...

Afficher l'image d'origine


Je vous invite à inaugurer un voyage sans retour, plus périlleux, 
celui de la connaissance de soi,
le voyage intérieur, 
un sujet d’étude qui va vous revivifier
si vous y survivez sans dommages collatéraux !!

Mais c'est ça le voyage, l'aventure humaine,
pas un McDo touristique sur une plage paradisiaque
avec des serveurs qui crèvent de faim 
dans le taudis derrière les cocotiers ...

Attention, la reconquête de soi est sans retour,
une vraie aventure, bien plus belle, plus passionnante
que n'importe quelle ... sortie dans ce monde
balisé par la technologie envahissante.

Ce que l'on apprend sur soi modifie nos lendemains,
la vie continuera mais différente à tout jamais.


HUMOUR  -  voyage a l'air pur



Voyager dans sa vie, c’est ouvrir les portes 
d'une meilleure perception de soi.

La vie humaine ressemble trop souvent à un sanatorium
où chaque client est possédé par le désir 
de changer de vie
(pour un mieux-être évidemment !), 
pensant moins souffrir du froid à côté du chauffage
ou proche de la sortie de secours pour une fuite éventuelle.

Fichu principe de confort qui dicte tous nos actes !


Afficher l'image d'origine


Oui c'est difficile et déstabilisant de revisiter sa vie 
mais c'est ça ... la sagesse... peut-être.

Se poser des questions auxquelles 
on n'est pas sûr de trouver une réponse 
mais qui nous satisferont car on se sera frotté au problème 
au lieu de l'escamoter ... en riant un peu trop fort !

Pensez-vous que c’est une nécessité vitale 
ou, benoîtement,
que ces questionnements sont des soucis d’intellectuels
ayant le luxe de prendre le temps de réfléchir
et qu'il vaut mieux "ne pas se poser de questions et s'éclater" ?

Rire oui, bien sûr,
Le rire est le propre de l'homme parait-il, encore que, 
on voit parfois de sales rires ... 
surtout en ce moment  !!   :)

Les apparences sont presque toujours trompeuses
et
il y a des rires aux lendemains douloureux ...
mais aussi et surtout
des questionnements salvateurs 
même si les lendemains peuvent aussi être difficiles,
on ne bouleverse pas sa vie si facilement !!

P...., la vie est compliquée mais

c'est bien pour ça qu'il faut arriver 
à en comprendre la substantielle finalité.


jeudi 3 décembre 2015


Afficher l'image d'origine

Dans le cadre d’un projet étudiant collectif sur Lyon, 
une web-série composée de trois épisodes de moins de 3 minutes, 
a pour thème l’incivilité :
"Dans une société où l’incivilité est devenue la norme, 
une personne polie et bienveillante est considérée comme malade, 
elle doit donc suivre une thérapie avec un psychologue."....


Étonnant sujet !



La gentillesse serait-elle une qualité surestimée.
Etre gentil serait-elle la façon 
dont un homme fait son chemin dans la société
s'il n'a pas l'étoffe d'être dur ?
ou la classe d'être brillant !

Afficher l'image d'origine


On voit bien apparaître dans cette trame d'histoire, 

la résurgence de l'inquiétude générale, 

sur l'évolution "sauvageonne" de nos sociétés 
devenant invivables pour les "humains" empathiques

eux-même de plus en plus rares.

(et pourquoi d'ailleurs cette raréfaction ?)





Afficher l'image d'origine

Ah, n'oubliez pas d'aller voter


même si c'est blanc 


pourvu que ce ne soit pas ... blond !!






Et dimanche soir, on pourra faire sauter un bouchon 
à la santé de la république ...